PROFESSION

En tant qu’avocat inscrit au barreau, Thierry MUNOS a prêté serment et  s’oblige à respecter, dans la pratique de sa profession, un certain nombre de règles juridiques et éthiques.

Déontologie : 

Le serment constitue le fondement de la déontologie et rappelle les principes essentiels de la profession d’avocat.

En tant qu’avocat Thierry MUNOS exerce ses fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité, dans le respect des termes de son serment. Il respecte en outre, dans cet exercice, les principes d’honneur, de loyauté, de désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie.

Il fait preuve, à l’égard de ses clients, de compétence, de dévouement, de diligence et de prudence. » Il est tenu au respect du secret professionnel  et les échanges verbaux ou écrits entre avocats sont couverts par la confidentialité.

Honoraires :

Les honoraires du cabinet TM AVOCATS sont établis en fonction du travail effectué et du temps passé, conformément aux principes applicables en la matière et aux recommandations déontologiques du barreau de Marseille. Le calcul des honoraires tient compte de la difficulté du dossier.

Sur demande, TM AVOCATS peut établir un devis prévisionnel et propose la signature d’une convention d’honoraires ou une formule d’abonnement.

Si elle ne comporte pas de travail de fond sur le dossier, la première consultation orale est facturée sur la base d’une heure. Les honoraires ne sont pas destinés à couvrir les frais que l’avocat expose pour effectuer ses diligences ; ces frais tels que les frais de gestion administrative, diligences d’huissiers pour toute signification d’actes, frais de placement de l’affaire au tribunal, honoraires de postulation, droits de plaidoiries, frais d’expertise, taxes judiciaires, frais de traduction, etc… s’ajoutent aux honoraires.

Une demande de provision est généralement sollicitée à l’ouverture du dossier. Elle permet à l’avocat de couvrir ses premiers frais et diligences. La facturation intervient ensuite à terme échu selon une périodicité mensuelle ou trimestrielle, sur relevé détaillé des prestations accomplies. Les modalités de règlement sont fixées dans la convention d’honoraires lorsqu’il en existe une ; à défaut le  délai de règlement des factures sur arrêté de situation est souhaité sous quinzaine.